Légitim Conseil - Courtier en assurance en Essonne

Sédentarité : comment lutter ?

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Email -- 0 Flares ×

Les français de tous âges restent assis de plus en plus longtemps dans la journée, une (mauvaise) habitude qui raccourcit leur durée de vie.

La « sédentarité » correspond à toute activité physique faible ou nulle qui entraîne une dépense d’énergie proche de zéro, comparable à celle du sommeil, alors même que l’on est éveillé. Elle correspond pour l’essentiel au temps passé en position assise. Conduire, regarder la télévision, travailler sur ordinateur ou jouer sur une console sont des comportements sédentaires.

UNE TENDANCE PRÉOCCUPANTE

La population française y consacre un temps croissant. En moyenne, un adulte passe désormais de 9 heures à 12 heures assis. Près de la moitié des enfants et les deux tiers des adolescents passent plus de 3 heures par jour devant un écran, au détriment des activités physiques ou sportives. Or la sédentarité constitue un facteur de risque avéré de maux comme les lombalgies, le surpoids et l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, l’infarctus du myocarde et même certains cancers (côlon notamment). La mortalité augmente d’ailleurs de façon exponentielle avec le nombre d’heures passées sur une chaise ou un canapé, jusqu’à +34% au-delà de 10 heures. A contrario, passer le quart de sa journée en position debout suffit à la faire chuter de 18 à 21% !

MINI TOUR D’HORIZON DES BONNES PRATIQUES

La Finlande est championne d’Europe de la pratique régulière d’activités physiques ou sportives, auxquels s’adonnent 69% de sa population.
Et ce bon pli se prend tôt. Les petits Finlandais bénéficient, par exemple, d’une pause active d’environ 15 minutes toutes les 45 minutes de cours et d’une grande liberté de mouvement en classe. La France ne manque pas d’idées pour combler son retard.  Plus de 100 vélos-bureaux (sur lesquelspédaler pendant le cours) ont,par exemple, été installés dans des établissements scolaires de Guadeloupe. En région parisienne, la mairie de Poissy offre depuis l’année dernière à ses agents deux heures d’activités sportives par semaine… sur leur temps de travail !

Sources : l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité

Source : E-mag de la santé GAN

#santécollective

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *