Légitim Conseil - Courtier en assurance en Essonne

Réforme des retraites : les syndicats et organisations professionnelles préparent l’offensive

Réforme des retraites : les syndicats et organisations professionnelles préparent l’offensive

Les appels à manifester se multiplient depuis la publication du rapport Delevoye sur la réforme des retraites pour un système universel, le 18 juillet dernier. Hausse possible des cotisations, récupération des réserves, diminution du montant des pensions… Les inquiétudes grandissent du côté des organisations professionnelles.

De son côté, la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn, a annoncé mercredi 21 août sur RMC, la tenue d’une concertation citoyenne sur la réforme des retraites au mois de septembre.

À NOTER

Emmanuel Macron l’avait annoncé pendant sa campagne présidentielle, son ambition est d’harmoniser les 42 régimes de retraite actuels dans un régime unique en points. Missionné par le Président de la République, le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a remis un rapport, jeudi 18 juillet 2019, regroupant ses réflexions pour un système de retraite unique et universel. Ces travaux doivent servir de base de réflexion pour la mise au point d’un projet de loi, attendu en Conseil des ministres à l’automne, avant un examen au Parlement en 2020 pour une entrée en vigueur en 2025.

Les libéraux appellent à la grève lundi 18 septembre

Lancé le 18 juillet dernier par le Conseil national des barreaux français (CNBF), un appel à la grève est prévu pour le lundi 16 septembre. Le CNBF s’inquiète de la mise en place d’une réforme qui « devrait se traduire, a terme, par une augmentation insupportable de nos cotisations et une baisse programmée des pensions. » De plus, l’institution redoute « une mise à mort économique » de la profession et des cabinets ajoutant que le système de retraite des avocats a été construit « de façon indépendante, année après année », « un régime de retraite autonome, solidaire, équilibré financièrement. »

Cet appel à la grève a été relayé et rallié par plusieurs syndicats professionnels.

En premier lieu, le syndicat Convergence infirmière qui se prononce pour une participation à la journée de mobilisation des professions libérales et qui formule en particulier une crainte quant aux réserves financières constituées par les caisses : « Est-ce que les réserves, c’est-à-dire l’argent mis de côté grâce aux efforts des affiliés, vont servir à ceux qui ont fait preuve de moins de prévoyance et de prudence ? Ce serait bien sûr inadmissible » exprime la présidente du syndicat dans un article daté du 14 août.

Ils ont été rejoints récemment par le régime de retraite du personnel navigant commercial (PNC). Dans un communiqué de presse, daté du 19 août 2019, l’UNSA PNC appelle « l’ensemble des PNC français à manifester […] pour s’opposer à la disparition de nos régimes de retraite complémentaire autofinancés, bien gérés et solides. »

Du côté des médecins libéraux, la Fédération des médecins de France (FMF) propose la fermeture des cabinets à partir du 16 septembre ainsi que des actions locales ciblées.

À NOTER

Les organisations syndicales nationales ont également prévu des mobilisations… à d’autres dates. Ainsi Force ouvrière (FO), opposé à la réforme depuis la concertation, appelle à manifester le samedi 21 septembre à Paris. De leur côté, la Confédération générale du travail (CGT) et SUD-Rail se rassembleront le mardi 24 septembre.

Une nouvelle concertation citoyenne

Invitée sur RMC, mercredi 21 août, Agnès Buzyn a annoncé la mise en place d’une nouvelle concertation citoyenne sur la réforme des retraites.

On ne connait pas encore les paramètres de cette consultation, toutefois le dispositif ne sera pas aussi lourd que le grand débat. La ministre des Solidarités envisage une consultation « sur Internet, dans des mairies, via des associations, via les syndicats. Les syndicats peuvent consulter leur base évidemment. »

De leur côté, les partenaires sociaux seront reçus les 5 et 6 septembre prochain : « Édouard Philippe recevra tous les syndicats les 5 et 6 septembre avec Jean-Paul Delevoye et moi-même. Nous allons discuter sur la base des propositions faites par le Haut-commissaire. […] Ces propositions sont soumises à concertation. Puis, nous allons concerter les grands élus, parce que nous avons confiance dans leur vision de la société, puis, évidemment les citoyens »

PREVISSIMA

PUBLIÉ LE :