Légitim Conseil - Courtier en assurance en Essonne

Quel est l’intérêt pour ma copropriété de faire appel à un courtier d’assurances ?

Quel est l’intérêt pour ma copropriété de faire appel à un courtier d’assurances ?

Par Isabelle DAHAN – 11 juin 2020-Interview réalisé par téléphone

Cédric TONDINI, courtier d’assurances, gérant de LEGITIM CONSEIL, répond à la question d’un de nos lecteurs. En matière d’assurance, quel est l’intérêt pour ma copropriété de faire appel à un courtier d’assurances ?

Quels interlocuteurs pour souscrire un contrat d’assurance d’immeuble ?

Dans un premier, on peut se poser la question de savoir quels sont les différents interlocuteurs concernant la gestion ou la souscription des contrats d’assurance d’immeuble. J’en vois à peu près 4.

1. Une mutuelle.

Les contrats de mutuelles offrent peu de garanties et des montants qui, le plus souvent sont insuffisants.

2. Un agent d’une compagnie d’assurance.

Il va faire un travail intéressant. Cependant il n’aura qu’un seul produit à proposer : le contrat de sa compagnie mandante. Donc, il ne pourra pas proposer d’autres produits que ceux pour lesquels il est agent.

3. Des cabinets d’assurance captifs de syndics.

En général, il s’agit de grands groupes qui proposent le plus souvent des tarifs très intéressants et des garanties qui leur sont propres. Se pose alors la question de l’indépendance de l’assureur vis-à-vis du gestionnaire de copropriété. De même, que va-t-il se passer si l’on souhaite changer de syndic ? C’est un problème, car il faudra penser également à changer d’assurance puisqu’elle ne pourra pas se poursuivre.

4. Un courtier d’assurances.

C’est mon métier ! Nous offrons plusieurs avantages. Le premier est une totale indépendance vis-à-vis des syndics, ce n’est pas le moindre des avantages.

Ensuite, en tant que courtier d’assurances, on est libre de contracter avec les compagnies avec lesquelles on travaille. C’est-à-dire qu’on peut choisir un certain nombre de compagnies, avec lesquelles on fait agréer nos intercalaires. Ces garanties complémentaires viennent augmenter les garanties de base. Ainsi, nous pouvons proposer plusieurs compagnies avec plusieurs intercalaires et les mettre en concurrence, au sein même de notre cabinet de courtage.
courtier d’assurances

Le rôle du courtier d’assurances

Le courtier d’assurances suit la vie de la copropriété, il gère également les sinistres en interne. C’est-à-dire que ce sont ses propres collaborateurs qui vont réceptionner les sinistres. Leur tâche consiste à missionner les experts et à suivre tout le déroulement du sinistre.

Sachez également que dans nos missions, la remise en concurrence des contrats des copropriétés se fait automatiquement. En effet, régulièrement, on consulte les taux de garantie pratiquées par les compagnies avec lesquelles on travaille. De cette façon, on vérifie que les tarifs appliqués par nos fournisseurs restent dans les prix du marché.

En aucun cas, la copropriété ne devra supporter un tarif inflationniste au fur et à mesure du temps qui passe.

Par ailleurs, nous sommes très attachés à la relation de confiance qui se met en place avec nos clients. Le plus souvent, les clients sont les syndics de copropriété. Notre indépendance vis-à-vis des cabinets n’empêche en rien la création de liens. Il est important de pouvoir apporter des réponses pour aller plus loin dans le partenariat et les services proposés.
Courtier d’assurances : la négociation des tarifs

Nous sommes un cabinet spécialisé en assurance de copropriété. Cela nous permet de négocier des tarifs auprès des compagnies bien plus intéressants qu’un cabinet qui n’a pas notre volumétrie.

Bien entendu, ce volume c’est aussi ce qui nous permet d’obtenir des garanties que d’autres courtiers d’assurances non spécialisés n’auront pas.

Aussi, nos intercalaires cabinets ne sont possibles que parce que nous sommes spécialistes et que l’on apporte un volume auprès des compagnies avec lesquelles on travaille. En retour, elles nous accordent des privilèges que nous répercutons auprès de nos clients.

Ensuite, la question est de savoir comment le courtier d’assurances fonctionne avec l’ensemble des copropriétés ?

Bien que l’on mène une négociation sur le tarif et sur les garanties complémentaires, on travaille quand même en tarifs individualisés par copropriété.

En effet, nous avons fait le choix de travailler police par police donc contrat par contrat sur la base de renégociations annuelles. Il n’est pas question d’appliquer la même chose pour tout le monde ! Toutefois, certains de mes confrères préfèrent avoir “une assurance flotte”. Cela signifie, qu’ils mettent tous leurs immeubles dans le même contrat et tous sont revalorisés de la même manière.

Je pense cependant que cela a un effet pervers. Car, il faut pouvoir attirer l’attention des copropriétés pour lesquelles une sinistralité est plus importante et les interpeller. Par ailleurs, il n’est pas judicieux de reporter le coût global de cette sinistralité sur l’ensemble des copropriétés, qui elles seraient plus vertueuses.

Pour une mutualisation individualisée

De ce fait, je suis plutôt partisan d’une mutualisation, mais une mutualisation malgré tout individualisée. C’est-à-dire que l’on profite globalement des avantages, avec toutefois, des réponses individualisées pour nos clients.

En conséquence, nous négocions tous les ans, toutes nos polices individuellement.

Cela signifie que l’on va regarder la sinistralité par rapport à la prime payée, généralement sur 36 mois. De même, nous allons vérifier les augmentations de prime au départ de la souscription et par nous-mêmes. Aussi, dans le cas où c’est possible, nous allons proposer au syndic des copropriétés, une baisse de prime.

En revanche, il est parfois nécessaire d’interpeller la copropriété sur l’évolution de la sinistralité avec pour incidence, une majoration de prime lorsqu’elle est justifiée. Dans tous les cas, on prendra contact avec le syndic, en lui expliquant pourquoi il convient d’augmenter cette prime ou d’ajouter une franchise.

On va s’intéresser, le plus tôt possible à la sinistralité de cette copropriété pour limiter son incidence et pour qu’elle ne vienne pas endommager l’ensemble de la sinistralité du parc assuré.

Cédric TONDINI, gérant LEGITIM CONSEIL | assurimmeuble.fr

Merci à Isabelle DAHAN #monimmeuble.com de nous avoir interviewé sur ce sujet. Le rôle de courtier en assurances est assez peu connu et mérite d’être expliqué.